Jardin de Pamplemousses: Green Park vs un patrimoine toujours en péril

Avec le soutien de
Le SSR Botanical Garden a été temporairement changé en Green Park pour le tournage des scènes de la comédie musicale ‘The Archies’.

Le SSR Botanical Garden a été temporairement changé en Green Park pour le tournage des scènes de la comédie musicale ‘The Archies’.

Le SSR Botanical Garden devient Green Park pour le tournage de ‘The Archies’

Des scènes de The Archies sont actuellement en tournage à Maurice. C’est pour ces raisons que le nom du Jardin de Pamplemousses, le SSR Botanical Garden, a été temporairement changé en Green Park. Cette comédie musicale adaptée d’Archie Comics des années 1960 est une production de Tiger Baby Films qui implique Reema Kagti et Zoya Akhtar en collaboration avec Archie Comics et Graphic India. Le film sera diffusé exclusivement sur Netflix en 2023. Sa bande annonce a été publiée le 14 mai dernier.

Une grande équipe de l’Inde est venue à Maurice. Le tournage au Jardin de Pamplemousses y a démarré le mardi 25 octobre. Mais les lieux ont été pris depuis deux semaines déjà pour le casting, les essayages de vêtements, entre autres. Environ six scènes y seront tournées. Pour la production, les lieux où seront tourné le film ont été nettoyés et aménagés. Pour le reste du jardin, pas de changements.

Ces sept jeunes acteurs incarneront les personnages bien-aimés de la bande dessinée ‘Archie Comics’ des années 1960 pour le film.

Le tournage se poursuivra dans d’autres endroits de l’île comme à La Nicolière et aussi au Château de Labourdonnais, jusqu’à mi-novembre. Le tournage compte environ 200 participants locaux, selon nos recoupements. Le film comptera de jeunes acteurs, notamment enfants et petits-enfants des stars de Bollywood. Mihir Ahuja, Dot, Khushi Kapoor, Suhana Khan, Yuvraj Menda, Agastya Nanda et Vedang Raina ont les rôles clés. Ils incarneront les personnages bien-aimés de la bande dessinée.

«Le film tourne autour du gang emblématique des Archies, et correspond parfaitement à l’énergie, l’espoir et l’excitation de la jeunesse des années 60», indique Netflix sur son site web.

Fondé en 1939, l’éditeur Archie Comics a inspiré de nombreuses séries telles que Riverdale (Netflix) ou encore Sabrina l’apprentie sorcière.

Un calvaire pour ceux qui doivent emprunter la route située devant le jardin botanique au quotidien

Ceux qui doivent emprunter la route située devant l’entrée du jardin botanique au quotidien se plaignent. «C’est le calvaire» depuis mardi. Encore pire pour les habitants, pour sortir ou rentrer, ils perdent plus de trente minutes sur la route et même plus. Toutefois, la police a publié un avis mardi dernier indiquant que le mardi 25 octobre 2022, le mercredi 26 octobre 2022, le jeudi 27 octobre 2022 et le jeudi 3 novembre 2022, la route le long de Mapou Road, devant le portail du jardin botanique SSR, sera fermée de 06h00 à 18h00. Soit, une voie le long de Mapou Road de Merton College à Céré Street et Rue Poivre. D’ajouter que la circulation des véhicules venant de la direction de Flacq Mon Goût et se dirigeant vers l’hôpital SSRN a été déviée sur Powder Mill Road, à l’exception des résidents et des écoliers se rendant aux examens. La circulation en provenance du rond-point de Bois-Rouge utilise une seule voie sur Mapou Road jusqu’à la jonction avec Céré Street puis tournera sur Powder Mill Road. Et Powder Mill Road, à partir de sa jonction avec Royal Road, Pamplemousses et la rue Poivre, a été convertie en circulation à double sens.

Jardin de Pamplemousses…le mois d’après

Le tournage d’une comédie musicale indienne au jardin de Pamplemousses braque cruellement les projecteurs sur l’état des lieux. Certes, cela ne fait qu’un peu plus d’un mois depuis que le nouveau CEO, Vishnu Tezoo, est en poste. Cet ancien conservateur des Bois et Forêts n’est en fonction que depuis la mi-septembre.

Depuis, des changements ont-ils déjà été notés dans le jardin historique ? Comme la nomination d’un nouveau responsable est encore très récente, les habitués interrogés restent pour l’heure prudents. Au nom d’une période de grâce. Ce qui n’empêche pas plusieurs personnes qui ont à cœur ce patrimoine non inscrit sur la liste nationale de dresser la liste de tout ce qu’il y a à faire pour rendre son lustre au jardin botanique de Pamplemousses

. «L’épine dorsale du jardin, ce sont les bassins de lotus et de nénuphars. En cette période, c’est la fin de la floraison.» Selon une source, l’état des nénuphars serait d’une part affecté par des pesticides. Mais aussi par «une alimentation en eau qui serait défectueuse. Avant l’eau venait de La Nicolière, maintenant, elle vient des nappes phréatiques. La température de l’eau n’est pas la même. Les nénuphars ont plus besoin de running water.»

Nénuphars affectés

Autre constat : le nombre d’arbres «kinn fini mor me ki ankor dibout mem. L’une des premières choses à faire est de les couper». Ce qui soulève une autre question cruciale, celle du personnel du jardin botanique. Outre ceux qui font valoir qu’entre «s’occuper des Bois et forêts et d’un jardin botanique, il y a un monde de différence», d’autres soulignent que le «comble au jardin de Pamplemousses c’est qu’il n’emploie pas de jardinier. Ceux qui étaient là sont partis à la retraite et n’ont pas été remplacés». Il ressort que ce sont des travailleurs manuels et non des jardiniers qui effectuent les travaux d’entretien. Une source s’avance à dire que les aspirateurs à feuilles représentent non seulement une «pollution sonore – un jardin botanique est comme un asile, un endroit calme – mais cela dépose aussi de la poussière sur les feuilles des autres plantes alentours.»

D’aucun s’interrogent également sur le rendement de la pépinière. «Ounn deza trouv enn zardin botanik pe bizin aste bann pie ? La pépinière n’a pas le rendement qu’il faudrait.» Parmi les urgences constatées: la chasse aux termites. «Mais tout ça a déjà été dit dans des rapports de paysagistes. Qu’estce qui a été fait par la suite ? »

Dans la foulée, il y a ceux qui s’insurgent que l’on «confonde jardin botanique et nécropole. Ce sont nos dirigeants qui ont agi comme des fossoyeurs de la beauté de l’île en mettant des samadhi dans le jardin». Et si les samadhi sont patrimoines nationaux, tel n’est pas le cas du jardin qui les abrite.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x