Cyclisme l Christopher Lagane: la classe a parlé !

Avec le soutien de
Le podium final de cette 41e édition du Tour de Maurice avec le vainqueur, Christopher Lagane encadré de ses dauphins, Maxime Jolly, également meilleur jeune, et Alexandre Mayer. © Krishna Pather

Le podium final de cette 41e édition du Tour de Maurice avec le vainqueur, Christopher Lagane encadré de ses dauphins, Maxime Jolly, également meilleur jeune, et Alexandre Mayer. © Krishna Pather

  • Aurélien de Comarmond remporte la dernière étape à Sorèze au sprint

Christopher Lagane a inscrit, samedi 22 octobre, son nom pour la deuxième fois consécutive au palmarès du Tour de Maurice. Le leader de la Team MCB-Maurice a fait étalage de toute sa classe durant cette 41e édition en remportant trois victoires d’étapes. Après les six étapes, totalisant 485,3 kilomètres, le temps cumulé de Lagane est de 12 heures 9 minutes et 54 secondes et il devance le Français du Faucon Flacq SC, Maxime Jolly de 2 minutes et 45 secondes alors que sur la troisième marche du podium, on retrouve un autre représentant de la sélection mauricienne, Alexandre Mayer à 3:54. Comme pour bien montrer sa nette domination sur ce Tour 2022, la Team MCB-Maurice a remporté la dernière étape, un circuit de 54 km à Sorèze, par l’entremise d’Aurélien de Comarmond. 

Aurélien de Comarmond déploie sa pointe de vitesse finale pour s’imposer devant le Réunionnais Julien Chane Foc.  © Krishna Pather

Cette ultime étape qui se déroulait sur la boucle entre deux rond-points soit celui se trouvant à l’arrière de Leal et celui situé à l’arrière du centre Swami Vivekananda, longue de 2,7 kilomètres. Les hostilités débutaient dès le deuxième tour. Cinq coureurs parvenaient à s’extirper du peloton : Cyril Bourdon (VCSD), Gwendy Duval (PLMCC), Thibault d’Unienville (FFSC) et deux éléments de la Team junior Crystal, Jérémie L’Aiguille et Samuel Quevauvilliers. Ils furent rejoints peu de temps après par Alexandre Mayer. L’écart augmenta tout doucement au début (28 secondes) avant de passer à une minute. Quevauvilliers se retrouva assez vite en difficulté et décrocha du groupe de tête. 

A la mi-course, l’avance des fuyards était passée au-dessus des deux minutes (2:11). Mais par la suite, elle commença à diminuer du fait que la Team MCB-Maurice imprimait un train soutenu en tête de peloton. A quatre tours de l’arrivée, l’écart n’était plus de 34 secondes. Certaines formations réunionnaises, surtout le Club cycliste Saint-Louisien (CCSL) s’étaient aussi mises en chasse. On remarqua, notamment, que Julien Chane Foc qui avait passé le plus clair du temps dans les dernières positions du peloton était remonté et que ses coéquipiers faisaient le boulot pour le placer en vue de l’emballage final. 

Cependant, la Team MCB-Maurice avec Gregory Mayer et surtout Christopher Lagane, veillait au grain et s’employait à emmener le sprint pour Aurélien de Comarmond. Les derniers rescapés de l’échappée matinale étaient repris à 400 mètres de la ligne. S’ensuivit un sprint massif et Aurélien de Comarmond fit parler sa pointe de vitesse pour priver Chane Foc d’un deuxième succès d’étape. Maxime Jolly prit la troisième place. Les 35 premiers coureurs à franchir la ligne furent tous crédités d’un temps de 1h13:37.

En tout cas, la Team MCB-Maurice termine la saison 2022 sur une excellente note et Christopher Lagane prend une petite revanche sur le sort après avoir été contraint d’abandonner lors du Tour de la Réunion le mois dernier étant malade. La sélection mauricienne a fait montre de sa supériorité sur ce Tour en remportant quatre des six étapes au programme et en maîtrisant son sujet du début à la fin. Espérons qu’elle saura surfer sur cette bonne vague lors de la saison 2023 qui sera déterminante dans la course à la qualification pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

Résultats

6e étape (54 km)

1.Aurélien de Comarmond (MCB) 1h13:37 ;
2. Julien Chane-Foc (CCSL) m.t ;
3. Maxime Jolly (FFSC) m.t ;
4. Samuel Quevauvilliers (TJC) m.t ;
5. Anthony Moimba (CRC) m.t ;
6. Keylan Ciprisse (TJC) m.t ;
7. Loïc Vienne (CRC) m.t ;
8. Ulrich Marcy (LBO) m.t ;
9. Paul Rivière (VCO) m.t ;
10. Jeremy Marot (VCJCC) m.t

Classement général final

1.Christopher Lagane (MCB) 12h09:54 ;
2. Maxime Jolly (FFSC) à 2:45 ;
3. Alexandre Mayer (MCB) à 3:54;
4. Cyril Bourdon (VCSD) à 4:44 ;
5. Aurélien de Comarmond (MCB) à 10:08;
6. Thomas Lang (CCSL) à 10:46 ;
7. Lomig Le Clec’h (BRSC) à 11:31;
8. Vincent Perroquin (Haute-Savoie) à 17:52 ;
9. Bruno Morel (Haute-Savoie) à 19:09 ;
10. Quentin Buri (Haute-Savoie) à 22:57


Porteurs de maillots

Maillot jaune SWAN : Christopher Lagane (MCB)
Maillot bleu Courts Mammouth : Christopher Lagane (MCB)
Maillot à pois Municipalité de Port Louis : Lomig Le Clec’h (BRSC)
Maillot vert Tara : Lomig Le Clec’h (BRSC)
Maillot blanc ŠKODA : Maxime Jolly (FFSC)
Maillot orange Espace Maison : Christopher Lagane (MCB)
Maillot rouge Intermart : Gwendy Duval (PLMCC)
Maillot noir Aerosporting : Vincent Perroquin (Haute-Savoie)
Casquette du Tour Vital : Team MCB-Maurice


Impressions

Christopher Lagane (vainqueur du Tour)

«Je suis bien content et très fier de remporter le Tour de Maurice pour la deuxième année de suite. Je dis un grand merci à toute l’équipe pour tout le travail qu’elle a accompli durant toute la semaine. Cette victoire est aussi pour eux. L’objectif pour cette dernière étape était de faire gagner Aurélien (de Comarmond). On devait laisser partir une échappée et revenir sur la fin. Alex (Mayer) s’est glissé dans l’échappée et on a gardé l’écart à environ une minute. Puis, vers la fin, le CCSL et le BRSC ont roulé pour refermer. J’ai sauté dans les coups qui partaient aussi pour protéger Aurélien et il a pu bien se placer pour remporter le sprint. On termine le Tour de la meilleure des façons. Maintenant, j’ai besoin d’un bon repos après une longue saison. Ensuite, je reprendrais l’entraînement en vue de la saison 2023 lors de laquelle il faudra marquer des points au classement UCI pour qualifier le pays pour les Jeux Olympiques de 2024.»

Aurélien de Comarmond (vainqueur de la 6e étape)

«On a fait un super Tour jusqu’aujourd’hui (hier) et on s’était dit dans le briefing avant cette dernière étape que si je me sentais bien on allait me faire gagner. On a atteint notre objectif et en bonus, on a pu mettre Alex (Mayer) devant et ça a permis de faire travailler les autres équipes également et pas que nous. Dommage pour Alex car il a aussi fait une superbe course. Il était devant jusqu’au dernier kilomètre et la victoire aurait pu lui revenir également. Ma victoire est une récompense de plus pour l’équipe. Ce fut aussi une très belle saison et c’est le fruit de beaucoup de sacrifices. Je remercie toute l’équipe et à la fin, on est très content de gagner le maillot jaune aussi d’autant que c’est mon premier Tour avec la Team MCB-Maurice. J’ai vécu des moments de pur bonheur. Vendredi je me suis mis à la planche pour lui (Ndlr, Christopher Lagane) et aujourd’hui (hier), c’est lui qui s’est mis à la planche pour moi». 

Trevor Court (directeur sportif Team MCB-Maurice)

«C’est un très bon résultat. Cela fait plaisir de terminer avec une victoire d’étape en plus de celle au général. Heureux aussi que nous n’ayons pas eu de coureurs blessés ou malades. On termine la saison sur une très bonne note. Tous les coureurs se sont entraidés, ont fait des sacrifices pour les autres. Aujourd’hui (hier), le but était de contrôler la course et de suivre les mouvements des adversaires potentiellement dangereux au général à l’instar de Cyril Bourdon qui était dans l’échappée d’ailleurs. On a laissé l’écart montre jusqu’à 1 minute ou un peu plus. Et puis les Réunionnais ont roulé pour revenir. Aurélien (de Comarmond) a exécuté parfaitement son rôle. On voulait qu’il soit récompensé parce qu’il a beaucoup travaillé depuis le début de ce Tour. La seconde option pour la victoire d’étape était Alex (Mayer). Il était dans l’échappée et cela nous a enlevé de la pression. Des équipes réunionnaises ont ramené le peloton à la fin.»


Zoom sur Vincent Perroquin (Premier au classement des Masters)

 Un quadragénaire qui a toujours des fourmis dans les jambes !

40 ans et toujours des fourmis dans les jambes. Vincent Perroquin l’a prouvé tout au long de la semaine et en terminant la 41e édition du Tour de Maurice avec le maillot du meilleur Master. 

Le Français n’a pas caché sa joie de rentrer en Haute-Savoie avec ce maillot distinctif. En fait, il affiche la satisfaction suite aux performances enregistrées par ses partenaires également. «Nous sommes très honorés et très heureux d’avoir fait une belle course. La satisfaction est dans notre camp car nous avons placé des coureurs aux 8e, 9e, et 10e rangs au classement général final», a déclaré le représentant de la Team Haute Savoie. 

Vendredi, il a bluffé tout le monde en étant un des animateurs de l’étape reine. Il a attaqué dans les pentes raides de la montée de Bassin Blanc et même si la victoire n’était pas au rendez-vous, il n’aura nullement démérité. Et le fait d’avoir fait douter les plus jeunes reste une victoire selon Vincent Perroquin. «On était devant toute la journée. Malheureusement, cela n’a pas été suffisant pour moi mais nous sommes fiers de ce que nous avons fait. On a loupé la première étape donc je pense que nous avons vraiment fait de notre mieux. Les cinq premiers étaient intouchables. On est déjà content de les avoir titillés sur une étape. Notre équipe a bien fonctionné car elle m’a mis dans de bonnes dispositions au pied de la montée (de Bassin Blanc)», a-t-il confié.

Et comme l’appétit vient en mangeant, le natif de Saint-Brieuc en Bretagne n’a pas l’intention de manquer la prochaine édition. Il en profite d’ailleurs pour passer un message. «On a eu la chance de venir l’an dernier et c’est ce qui nous a encouragés à revenir cette année. Nous viendrons vous voir en 2023 également avec des coureurs plus jeunes et plus motivés. On ne changera pas grand-chose à la qualité de l’équipe», a-t-il précisé. 

De retour dans sa région, il n’aura pas vraiment le temps de prendre du repos puisque c’est le cyclo-cross qui rythmera les prochains mois. «Je me repose un peu jusqu’au mois de novembre et ensuite on va se mettre au cyclo-cross jusqu’à janvier», précise le sociétaire de l’Union Cycliste de Cran-Gevrier en France. Celui-ci a obtenu sa première licence à l’âge de six ans lorsqu’il a signé au stade Lamballais dans les Côtes-d’Armor. Ce sera ensuite une longue et belle aventure pour Vincent Perroquin. Et elle ne semble pas prête de s’arrêter !

Vincent Perroquin a pris beaucoup de plaisir sur ce Tour 2022 et repart pour la France avec le maillot du meilleur Master sur les épaules. © Krishna Pather
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x