Publicité

Dans la presse du… 4 octobre 1994: reprise de la liaison aérienne avec l’Inde

15 octobre 2022, 09:02

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

Dans la presse du… 4 octobre 1994: reprise de la liaison aérienne avec l’Inde

L’express du mardi 4 octobre 1994 rapporte que Jean Claude de l’Estrac, Premier ministre par intérim, a donné l’assurance aux parents que des dispositions seront prises par le gouvernement pour que les étudiants mauriciens en Inde qui veulent rentrer au pays puissent le faire dans les meilleurs délais. Par ailleurs, la liaison aérienne entre Maurice et l’Inde pourrait être rétablie vers la fin de la semaine. 

Deux cellules ont été mises sur pied, l’une au ministère des Affaires étrangères et l’autre, au ministère de l’Education pour s’occuper de cette question. 

Inquiets des ravages que fait la peste pulmonaire dans la Grande péninsule, des parents d’étudiants qui y suivent des cours universitaires ont sollicité et obtenu, lundi matin, une réunion avec M. de l’Estrac pour exprimer leur désir de voir leurs enfants rentrer à Maurice en attendant que la situation se normalise en Inde. 

Cette réunion s’est déroulée à l’hôtel du gouvernement en présence d’une centaine de parents et de M. Régis Finette, ministre de la Santé. M. de l’Estrac a souligné qu’il comprend leur inquiétude et leur a demandé de ne pas céder à la panique, étant donné que selon les renseignements en provenance de l’Inde la situation semble s’améliorer. Les établissements scolaires de New Delhi vont rouvrir leurs portes et Air India compte reprendre certains de ses vols à l’étranger qui avaient été suspendus en raison de la peste. 

Le Premier ministre par intérim a assuré à tous les parents que le gouvernement sollicitera l’aide d’Air Mauritius pour rapatrier dans les délais nécessaires, tous les étudiants mauriciens qui le désirent. 

La haute commission indienne à Port-Louis a publié un communiqué de presse indiquant que le représentant de l’OMS en Inde, le Dr N. K. Shah, a souligné «that he was happy to see the measures that had been taken and felt that plague cases would decline soon. He also indicated that people from other countries and organisations were eager to confirm whether the figures given by the Indian authorities were correct or were being underplayed. He told them that not only were the figures correct but apart from the actual cases of plague, suspected cases were also being reflected in the report. The position in respect of supply of drugs continues to be satisfactory.» Selon le représentant de l’OMS dans la capitale indienne, la peste est donc sous contrôle.

Publicité