Le MSM cible un électorat précis

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

Cela se confirme. Le Mouvement socialiste militant (MSM) cible une communauté spécifique qui ne fait pas encore partie de son électorat. Dans un article paru le 12 septembre, l’express avait donné des informations sur la nouvelle stratégie du gouvernement pour séduire la communauté musulmane. Avec la démission de Sheik Mukhtar Hossenbaccus, le constituency clerk du député Osman Mahomed, de toutes les instances du Parti travailliste la semaine dernière, cela confirme la tendance du parti soleil.

D’ailleurs, même le député Osman Mahomed fait perdurer le flou sur son avenir politique. Les bruits font état que le député rouge franchira le Rubicon pour rejoindre le gouvernement, mais il ne s’est jamais exprimé dans la presse malgré une conversation qui a duré «des heures» avec son leader, le Dr Navin Ramgoolam.

D’après nos informations, il y aurait un «special desk» au bureau du Premier ministre qui cible des adversaires musulmans frustrés par leur parti. D’ailleurs, il nous revient qu’aussitôt rentré de New York, Pravind Jugnauth se serait entretenu avec Sheik Mukhtar Hossenbaccus tard dans la soirée à Vacoas après que des membres du «special desk» ont pu ferrer l’ancien constituency clerk.

D’après un proche du PTr, plusieurs de ses connaissances musulmanes ont eu des appels téléphoniques en provenance de ce «special desk» dirigé par un conseiller du Premier ministre. Un conseiller de la mairie de Port-Louis confirme ses dires. «Ils ont essayé dans la région de Port-Louis, mais ils ont eu beaucoup de refus. Désormais, ils se concentrent sur les politiciens de Phoenix et des régions rurales. Il est vrai que quelques-uns ont rejoint le MSM, mais la plupart ont refusé», dit-il. Ce «special desk», dit-on, posséderait une liste des membres frustrés de l’opposition.

Un autre membre du PTr, qui côtoie le conseil municipal de Port-Louis, ajoute que le MSM veut faire d’une pierre deux coups. D’abord attirer de potentiels candidats pour les élections municipales et séduire cet électorat précis pour les élections générales. «D’après mes renseignements, 80 % des conseillers municipaux de Port-Louis du gouvernement n’auront pas d’investiture pour les municipales. Le MSM veut de nouveaux adhérents qui seront présentés comme candidats. Il profite du malaise qui règne au PTr pour tenter de les séduire», dit-il.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x