Attaqué par un chien de race: il a une main fracturée et des ecchymoses sur le corps

Avec le soutien de

C’est le chemin le plus court pour se rendre à son domicile, mais il ne savait pas qu’un incident malheureux le guettait. Un Health Care Assistant âgé de 28 ans et habitant de Port-Louis se serait fait attaquer par un chien dans la soirée de mardi. Il s’en est sorti avec le bras gauche fracturé et des ecchymoses sur la main et le genou.

Nous l’avons contacté pour une déclaration et il nous a relaté l’incident. Il était 18 h 30 quand il est parti de la salle de sport pour rentrer chez lui. Il marchait le long de Caudan Street quand un chien de race noir a surgi pour l’attaquer. Comme l’animal s’apprêtait à lui sauter dessus, il a pris ses jambes à son cou mais il a trébuché. «Mo ti dan nwar, mo nek trouv li aparet dévan mwa. Li ti pou al atak mwa, so met inn kriyé li. Linn alé. Entretemps, j’ai perdu l’équilibre et j’ai fait une lourde chute. Je me suis égratigné la main, les coudes, les genoux.»

Il avoue qu’il s’est relevé malgré les douleurs au bras. «J’ai informé ma mère et elle m’a transporté à l’hôpital. C’est là que j’apprends que j’ai un bras fracturé. J’ai ma main gauche dans le plâtre. J’ai pris un Form 58 afin de porter plainte à la police.»

C’est ce qu’il a fait au poste de police de Line Barracks, où il a expliqué qu’il pourrait reconnaître le chien et son propriétaire, ainsi que la rue où l’incident a eu lieu. Il a ajouté qu’il déplorait le manque de considération dont a fait preuve le propriétaire du chien à son égard. «Il n’a pas levé le petit doigt pour s’enquérir de la situation. Est-ce qu’il fallait que je sois mordu pour qu’il vienne me secourir ? C’est dommage qu’il y ait des gens avec un tel comportement.»

Il a l’habitude d’emprunter ce chemin, mais qu’il n’avait jamais remarqué s’il y avait un chien de race dangereux à cette adresse. La police doit établir les faits, à savoir déterminer si cet animal peut être considéré comme un chien domestique, et si le propriétaire a commis un délit de non-assistance à personne en danger. La police de Line Barracks a déjà identifié le propriétaire mais ne l’a pas encore interrogé.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x