Réchauffement de la planète: Appel à une action climatique beaucoup plus ambitieuse

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

“The huge gap between aspirations and reality.” C’est ce que relève, sur la lutte contre le changement climatique, le rapport United in Science, publié, ce moisci, par un groupe d’organisations mondiales. Comptant, entre autres, l’UN Environment Programme, l’Intergovernmental Panel on Climate Change, et le World Climate Research Programme coordonné par la World Meteorological Organization (WMO) sous la direction du Secrétaire général des Nations unies.

Pour ce faire, des données scientifiques les plus récentes relatives aux impacts du changement climatique ont été compilées. Les indicateurs climatiques tels que la température ou l’étendue de la masse glaciaire, démontrent l’état actuel du climat. Récemment, il y a eu la sécheresse et des températures extrêmement élevées en Chine et des inondations au Pakistan. Des conditions météorologiques extrêmes sont notées dans divers pays, impactant par exemple, la production mondiale de riz. Le réchauffement des océans, par exemple, cause le blanchiment des coraux, menaçant les écosystèmes coralliens qui protègent les côtes des tempêtes. Les effets du changement climatique affectent et affecteront des milliards de personnes dans le monde.

. Toutefois, la destruction de notre environnement et de la planète se poursuit. Le rapport souligne, par exemple, que les concentrations de gaz à effet de serre notamment le dioxyde de carbone (CO2 ), le méthane (CH4 ) et le protoxyde d’azote (N2 0) dans l’atmosphère observent toujours une tendance à la hausse. Les émissions ont même dépassé le taux enregistré avant le Covid-19. Soit, après une baisse temporaire des émissions, particulièrement de CO2 jamais enregistrée, due aux ralentissements des activités en raison du Covid-19 en 2020 et 2021.

Le réchauffement augmente la probabilité de chamboulement dans le système climatique et aura des conséquences sur le monde entier. Dans ce contexte, les experts préviennent dans le rapport que «des mesures urgentes sont nécessaires pour atténuer les émissions et s’adapter à notre climat changeant». Les engagements des pays en matière d’atténuation sont estimés «insuffisants pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement de la planète». Il est soutenu que «l’atténuation pour 2030 doit être quatre fois plus élevée pour limiter le réchauffement de la planète à 2 °C et sept fois plus élevée pour être sur la bonne voie pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C». Car il y a 48 % de probabilité que la température moyenne annuelle, au niveau mondial, dépasse temporairement de 1,5 °C les niveaux préindustriels (1850- 1900) pendant au moins une des cinq prochaines années, entre 2022 et 2026.

En vue de la vulnérabilité des milliards de personnes face au changement climatique, l’adaptation est vitale pour réduire les risques. «Pour favoriser l’adaptation, les Nations unies, en partenariat avec la WMO, lanceront une nouvelle action visant à garantir que chaque habitant de la planète soit protégé par des systèmes d’alerte précoce au cours des cinq prochaines années», est-il annoncé.

En outre, les préparations pour la COP27 qui aura lieu du 7 au 18 novembre prochain, à Bonn, en Allemagne, sont en cours. L’objectif sera de relancer les négociations autour du réchauffement climatique.

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x