Ederr: dans la boîte à bijoux de Nihaad et Sadyia

Avec le soutien de
Les deux tourtereaux se donnent corps et âme pour le succès de leur marque lancée en juillet 2021.

Les deux tourtereaux se donnent corps et âme pour le succès de leur marque lancée en juillet 2021.

Or, argent, saphir, rubis, émeraude, diamant… ces matières se transforment en de véritables œuvres d’art chez Ederr. Rencontre avec Nihaad et Sadyia Nowrung, passionnés de bijoux…

Ils ne conçoivent de bijoux traditionnels. En revanche, par la flamme d’un chalumeau, ils réveillent l’éclat de l’or ou de l’argent et grâce à une petite lingette, ils ravivent les couleurs des pierres précieuses.

«Au fil des années, la montée des tendances minimalistes nous a appris la beauté du ‘moins c’est plus’. Tout comme celle des vêtements, l’industrie des pierres précieuses et des bijoux a adopté des formes épurées avec des motifs complexes et des tons doux», confie Sadyia, fondatrice, responsable de communication et créatrice de contenus chez Ederr.

Les accessoires Ederr, légers et faciles à porter au quotidien, nécessitent peu d’entretien et se combinent avec tout. «De nos jours, les femmes recherchent des options pratiques au quotidien et sans tracas. Les hommes aussi recherchent des bijoux uniques et simples qui ne nécessitent pas d’occasion particulière pour les porter», indique la jeune femme de 26 ans.

Bien que les bijoux minimalistes paraissent simples, ils se démarquent de par leurs coupes et leurs lignes nettes. De plus, 95 % à 100 % de leurs bijoux sont minutieusement conçus à la main. Une empreinte particulière qui ne laisse pas de marbre.

«Voir quelqu’un porter l’une de mes créations est une joie et une fierté. Chez Ederr, nous privilégions la qualité à la quantité. Le minimalisme n’est pas seulement une tendance émergente. Il est devenu un mode de vie pour la génération Y qui dépasse le matérialisme et embrasse la simplicité», déclare Nihaad, fondateur d’Ederr et artisan depuis l’âge de 13 ans.

L’amour de la bijouterie coule dans les veines du jeune entrepreneur qui considère la création et la fabrication de bijoux comme une histoire de famille qui se transmet de génération en génération. En effet, pendant les vacances scolaires, il aimait passer du temps dans l’entreprise familiale.

Les deux tourtereaux se donnent corps et âme pour que leur marque Ederr, lancée en juillet 2021, connaisse le succès. «Dès le départ, nous savions que nous voulions que notre entreprise soit en ligne car nous n’avions les moyens d’ouvrir un magasin. Nous avons donc décidé d’apporter une nouvelle vision de la joaillerie. De plus, le Covid nous a appris qu’aujourd’hui beaucoup de choses peuvent se faire avec un ordinateur ou un smartphone», indique le père de famille de 31 ans.

En acceptant les commandes via ses pages Facebook et Instagram, le couple donne la possibilité à sa clientèle de choisir parmi une grande sélection de pièces et de créer des modèles uniques et personnalisés. Nihaad passe ensuite à la création et après quelques jours, à la livraison à domicile.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x