Hommage – Lataji: Une voix qui résonnera toujours dans le cœur des mauriciens

Avec le soutien de

Il n’y a pas que l’Inde qui est en deuil depuis une semaine, mais le monde entier. Y compris Maurice. Parce que la voix de Lata Mangeshkar, surnommée le «Rossignol de l’Inde», traverse les frontières. Ses mélodies ont touché le coeur de millions de personnes.

La chanteuse légendaire, Lata Mangeshkar s’en est allée dimanche matin, le 6 février, d’une défaillance d’organes multiples à l’hôpital Breach Candy de Mumbai. Elle avait été hospitalisée le 11 janvier après avoir contracté le Co- vid-19. Mais si l’immense artiste est partie, ses œuvres, elles, sont immortelles.

Née le 28 septembre 1929 à Indore, Lata Mangeshkar commence très tôt une formation musicale, encouragée par son père Deenanath Mangeshkar, chanteur classique et acteur de théâtre. Toutefois, en 1945, un an après le décès de celui-ci, la famille part s’installer à Mumbai. Lata Mangeshkar, qui doit désormais aider sa mère à subvenir aux besoins de ses quatre frères et sœurs, entame une carrière de chanteuse à Bollywood. Sa voix hors-pair sera dès lors reconnue par des millions de personnes. Elle est décédée à l’âge de 92 ans.

«C’est la fin d’une ère», fait ressortir l’artiste et professeur de chant en hindustani, Rahul Madhukar Ranade. Il explique que Lata Mangeshkar est une inspiration et l’essence même de ce qu’est la musique. «Pour moi, elle incarne l’avatar de Maa Saraswasti. Et c’est la raison pour laquelle sa voix était divine.»

Lata Mangeshkar avait un timbre inimitable, pur, inégalable, dit-il. «Lataji était l’une des rares chanteuses à posséder à la fois le thaharav et le firat – mouvement et flexibilité dans sa voix, cela aussi avec une gamme, une clarté et une perfection exceptionnelles.»

L’artiste avance que ce sont tous des aspects techniques qui expliquent pourquoi Lata Mangeshkar était tellement aimée par le public. Elle avait cette capacité de se connecter aux gens, de parler à leur cœur, de susciter des sentiments, des émotions, fait-il ressortir.

Rahul Madhukar Ranade confie que la chanson «Ajeeb Dastaan hein ye» interprétée majestueusement par Lata Mangeshkar est une des chansons qu’il aime le plus.

De toute façon, la mort physique de Lata Mangeshkar n’a pas sonné le glas de cette icône dont la voix restera en vie pour toujours. La preuve, Lag jaa gale (NdlR, Prends-moi dans tes bras), chanson sortie en 1964, est toujours écoutée en boucle par les jeunes générations…

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x