Aneezah Sorefan: «La lumière UVC est le présent et l’avenir de la désinfection»

Avec le soutien de
Aneezah Sorefan, fondatrice et directrice de SafeSpace Technologies.

Aneezah Sorefan, fondatrice et directrice de SafeSpace Technologies.

Présentez-nous votre compagnie et dans quel but l’avez-vous créée ? 
SafeSpace Technologies est une nouvelle entreprise, fondée en septembre 2021, principalement en raison du Covid-19, de son impact à la fois difficile et incertain sur nos vies et de la nécessité des gens à s’adapter à la nouvelle normalité. La mission principale de l’entreprise est d’accroître la sensibilisation par rapport à la présence de pathogènes (organismes qui provoquent des maladies) dans notre environnement, de promouvoir des pratiques de désinfection efficaces et d’encourager les gens à s’adapter à la nouvelle normalité grâce aux dernières technologies de pointe. 

Qui est Aneezah Sorefan ? 
Pour faire court, je suis diplômée en droit auprès d’une université britannique. Je suis sur le marché du travail depuis 2019. J’ai travaillé dans un cabinet juridique, dans une compagnie d’assurances et dans les services financiers. Mais j’ai toujours été attirée par l’entrepreneuriat. Mon père était aussi un entrepreneur et de ce fait, je suis depuis toute petite dans le bain ! Comme beaucoup, j’ai été témoin de la façon dont le Covid-19 a changé nos vies de manière radicale. J’ai donc fait des recherches approfondies avec un accent sur les innovations technologiques dans les pays développés et les mesures, qui sont à présent nécessaires, afin de pouvoir se débarrasser des gestes barrières, tout en continuant à se protéger contre tous les pathogènes auxquels nous sommes exposés au quotidien. 
 
Quels sont les produits que vous proposez et quelles sont les certifications que vous détenez ? 
Il est maintenant clair comment le Covid-19 et de nombreuses autres maladies se propagent et il devient de plus en plus important de bien désinfecter les objets de notre quotidien, qui nous entourent et que nous utilisons souvent, par exemple, votre portable qui, selon Philip Tierno, professeur clinique de microbiologie et de pathologie à la New York University’s Langone School of Medicine, doit être désinfecté deux fois par jour. Être en contact avec des objets du quotidien contaminés et se toucher ensuite les yeux, le nez et la bouche nous rend vulnérables aux maladies. Les mesures actuelles de désinfection des objets du quotidien sont insuffisantes. C’est pourquoi nous apportons une technologie accessible, efficace et pratique pour votre protection. Nos produits sont destinés à désinfecter une gamme d’objets tels que les téléphones, les clés, les masques, les poignées de porte, les brosses à dents et plus encore. Bref, à nos objets de tous les jours ! Nos produits ont obtenu plusieurs certifications, l’américaine FCC, celles de l’Union européenne, à savoir CE, RoHS, la chinoise CNAS et la Suisse SGS pour ne citer que celles-là et ont été testés sur des échantillons de Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Influenza virus H1N1 et le Coronavirus HCoV-229E. W

Vous présentez des produits fabriqués à partir d’une nouvelle technologie. Parleznous de cette technologie ?
Nous introduisons une nouvelle technologie sur le marché mauricien, la technologie de UV-C qui, selon nous, est le présent et l’avenir de la désinfection. Les rayons UV-C présentent de fortes propriétés antimicrobiennes à des longueurs d’onde spécifiques, endommageant l’ADN des cellules des pathogènes. Les dommages irréparables à l’ADN entraînent la mort cellulaire, en d’autres termes, la destruction desdits pathogènes avec un taux d’efficacité de 99,9 %. Actuellement, certains exemples au niveau mondial sont des robots émettant des rayons UV-C, utilisés dans les aéroports britanniques, les hôpitaux espagnols et italiens pour la désinfection des surfaces, la compagnie aérienne du Qatar testant la technologie pour le nettoyage des cabines. Comme le font ces pays développés, SafeSpace Technologies a pour but d’introduire cette technologie sur le marché mauricien afin qu’elle soit à la portée de tous les Mauriciens ! 

L’UV-C n’est pas sans risque pour l’être humain. Quelle garantie offrez-vous aux consommateurs ?
 Je ne dis pas que les produits sont sans risques. L’UV-C peut être dangereux pour les yeux et la peau. C’est pour cela que nous faisons très attention aux produits que nous commandons. Nous insistons auprès de nos fournisseurs pour que des Safety features soient appliquées sur les produits. Par exemple, le boîtier pour la désinfection des portables ne fonctionne que quand il est fermé. Dès qu’il est ouvert, le cycle de désinfection est interrompu et la lumière s’éteint. Il en va de même pour le Door handle, qui comprend également un détecteur de mouvement. Le cycle de désinfection s’interrompt dès qu’il y a quelqu’un ou un animal dans les environs. 

D’où viennent vos produits ?
Nos produits viennent de Chine et cette technologie est actuellement largement distribuée dans le monde entier mais principalement en Asie orientale, en Amérique du Nord et en Europe. Que ce soit des entreprises ou des consommateurs, tout le monde prend conscience des pathogènes présents autour d’eux et de la nécessité d’avoir des méthodes de désinfection simple, efficace et innovante. 

Depuis le début de la pandémie, on trouve toutes sortes de produits contre le Covid-19 sur le marché. Comment le consommateur peut-il être sûr que les produits que vous présentez fonctionnent vraiment ?
 Nos produits ont subi des tests rigoureux contre le Covid-19 et d’autres agents pathogènes. C’est vrai qu’il existe d’autres types de produits sur le marché mais chez SafeSpace Technologies, nous plaçons les gens au centre de tout, même des décisions que nous prenons et notre mission est dans l’intérêt du consommateur. Nous voulons changer les choses et mieux nous protéger ! Notre vision ne s’arrête pas qu’aux produits que j’ai mentionnés précédemment. Nous travaillons sur d’autres projets, toujours dans le même but et nous serons ravis de les présenter à la fois au public consommateur et aux commerciaux. 

À qui s’adressent vos produits et sontils faciles à utiliser ? 
Nos produits sont principalement destinés aux consommateurs et toutes les installations sont très simples ! Nous travaillons sur la réalisation de mini-vidéos afin de mieux guider les consommateurs sur l’utilisation de nos produits et ces vidéos seront téléchargées sur nos réseaux sociaux. 

Avez-vous contacté le ministère de la Santé pour l’importation de tels produits ? 
Nous avons contacté le ministère de la Santé au sujet de cette nouvelle technologie et personne n’y a émis d’objection. C’est après ce feu vert que nous avons continué à travailler sur le projet Safespace Technologies. 

Où trouver vos produits ? 
Vous pouvez découvrir nos produits sur Facebook (safespacetech), Instagram (safespace_tech) et sur notre site internet (https://www.safespace-tech.com/) sur lequel nous travaillons en ce moment ! Nous répondons aux intéressés très rapidement et nous offrons aussi un service après-vente. Tous nos produits ont une garantie d’un an. 

Effectuez-vous la livraison à domicile ?
Pas pour le moment. Nous livrons nos produits par la poste et nous les déposons aussi à des points de collecte, principalement à Ébène. Par contre, nous serons ravis de rencontrer les clients, si besoin est. Nous espérons évoluer en modèle ‘briques et clics’, une formule combinant opérations en ligne et présence physique afin de mieux écouter, comprendre et trouver des solutions appropriées pour améliorer l’expérience du consommateur.

 

Lumière UV-C. Une technologie qui a les faveurs des fabricants d’électroménagers  

En janvier, le site les numeriques.com a consacré un article sur la lumière UV-C et pour cause : de nombreux fabricants d’appareils électroménagers se tournent de plus en plus vers cette technologie. Le site nous rappelle que cette technologie n’est pas nouvelle puisqu’elle a été découverte en 1845. Par contre, ce qui est nouveau c’est son utilisation par le grand public. Cette démarche a été motivée par l’ampleur prise par la pandémie du Covid-19. Car selon le site, «Le rayon UV-C est d’une telle nocivité qu’il a la réputation d’éliminer les bactéries les plus coriaces». Son efficacité serait prouvée aussi bien dans l’air que dans l’eau, mais elle ne serait pas sans risque et peut être dangereuse pour la peau et les yeux. En réponse à la dangerosité de l’UV-C, les fabricants posent des garde-fous en installant des minuteurs sur leurs produits. Yout se joue donc dans l’intensité et la façon de les utiliser.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x