Publicité

JT polémique de la MBC: l’Eglise attend toujours son droit de réponse

8 juin 2020, 14:30

Par

Partager cet article

Facebook X WhatsApp

JT polémique de la MBC: l’Eglise attend toujours son droit de réponse

Cinq jours après la diffusion d’un reportage sur les squatters, l’Eglise attend toujours un droit de réponse de la MBC. Hier, dimanche 7 juin, c’était au tour du  Père Jean Claude Veder de monter au créneau. Sur la page Facebook d’Affirmative Action, il a réitéré la demande formulée par le Père Jean Maurice Labour le 4 juin.

Dans ce reportage diffusée le 3 juin, la MBC avait interviewé des personnes qui avaient demandé à ce que «legliz ek tablisman» les aident à trouver un logement. Le vicaire Général avait alors écrit, sur la page Facebook du diocèse de Port-Louis, que «la responsabilité de donner un logement aux Mauriciens, indistinctement de la communauté à laquelle ils appartiennent, est le devoir de l’Etat mauricien. Ce droit au logement, reconnu dans les conventions internationales ratifiées par l’Ile Maurice, indique sans équivoque que c’est à l’Etat qu’il revient d’appliquer ce droit» et par la même occasion, avait demandé un droit de mise au point. Anooj Ramsurrun, le directeur général par intérim de la télévision nationale, avait fait savoir, samedi dernier, que la requête de l’Eglise est à l’étude.

Pour rappel, le même journaliste était à l’origine d’un reportage polémique pour lequel la MBC avait présenté des excuses par la suite l’année dernière.